Budget 2016

Le budget 2016 est un budget responsable, construit avec rigueur après un important travail d’estimation de chaque crédit, afin de coller au plus près à la réalité du futur compte.

Nous  présentons un budget 2016 largement à l’équilibre (montant positif de 146.905,24 €), sans diminuer le service rendu à la population ni la masse salariale, et sans augmenter la taxation.

Nous avons enfin reçu les chiffres relatifs au coût pour la Commune de la nouvelle zone de secours, ce qui représente une forte augmentation : on passe de 240.000 € en 2014 à 389.955,02 € en 2016, mais l’augmentation est compensée par une intervention de la Province du Brabant à concurrence de la différence entre la réalité 2014 et la réalité 2015. Cette donnée a été intégrée dans le présent budget (inscription d’une recette de 107.811,71 €, selon les indications données par la Province).

Au niveau du budget ordinaire, on ne note pas de grande différence avec le budget précédent. Les projets initiés précédemment sont maintenus, voire consolidés. Les postes qui ont subi de grosses augmentations sont, pour la plupart, compensés par des recettes grâce à l’obtention, notamment, de nombreux subsides provinciaux.

Rappelons qu’un travail de rigueur budgétaire a déjà effectué depuis plusieurs années, afin d’établir nos derniers budgets au plus proche de la réalité. Il y a donc de moins en moins de marges à trouver dans les dépenses de fonctionnement qui font toutefois l’objet d’une analyse régulière attentive des chefs de service. Il faut également préciser qu’en ce qui concerne l’indexation des salaires, nous ne l’avons pas prévue en 2016, dans l’attente des dispositions du fédéral. Par contre, nous avons tenu compte d’un pourcentage lissé de 3% d’absences pour maladie sur l’ensemble des postes relatifs aux traitements du personnel, afin de coller à la réalité de terrain.

Au niveau du budget extraordinaire, nous poursuivons notre politique mesurée de rénovation de nos voiries et de nos bâtiments, mais avec une gestion rigoureuse des coûts et des projets volontairement raisonnables. Nous ne voulons pas de rénovations mégalomanes et irréfléchies, mais bien d'un développement sérieux et responsable de notre patrimoine, qu'il soit routier, scolaire, etc. Vous avez pu voir en 2015 de nombreux chantiers de remise en état sur l'ensemble du territoire communal, nous poursuivrons dans cette optique en 2016, grâce à un travail de recensement et d'analyse des points ou zones les plus critiques à traiter en priorité. Nous poursuivrons bien entendu l'ensemble des dossiers subsidiés, notamment par le Fonds d'investissement et entamerons un grand chantier annoncé dans notre PST : la rénovation de la Grand Place de Quenast, projet qui sera mené en concertation grâce à la participation citoyenne.

Quelques recettes

- Les recettes qui nous parviennent de la Région wallonne (Fonds des communes) représentent un montant de 2.094.844,21 €.

- La taxe IPP représente un montant de 3.507.938,40 € et le précompte immobilier représente un montant de 2.032.514,83 €.

- La Commune reçoit de nombreux subsides pour des emplois qualifiés : 18.600 € pour le poste de conseiller en environnement, 79.002,66 € pour le Service Plan de Cohésion Sociale, 23.608 € pour le poste de coordinateur extrascolaire, 17.520 € pour le conseiller en aménagement du territoire.

Quelques dépenses

- Le montant total des rémunérations du personnel d’administration et des mandataires politiques actuels et anciens (pensions) s’élève à 2.619.113,59 €.

- L’intervention pour le fonctionnement de la zone de police est de 921.692 €.

- La contribution communale dans la charge de fonctionnement de la nouvelle zone de secours (ex service incendie) se monte à 389.955,02 €.

- Les dépenses totales pour le fonctionnement de l’enseignement ainsi que les frais de personnel liés aux accueils extrascolaires se montent à 748.536,24 €.

- L’intervention pour les fabriques d’église représente un montant total de 138.520,46 €.

- La dotation annuelle au Centre Public d’Action Sociale représente un montant de 1.146.530,32 €.

- Le coût de collecte et d’incinération des immondices représente un montant total estimé à 517.400 € (en sachant qu’en matière de déchets il faut fonctionner en termes de coût vérité, ce qui signifie que l’habitant rebecquois paie le coût réel de traitement des déchets).

Investissements

Le programme des réalisations et acquisitions reprend les travaux subsidiés ou non.

Entre autres :

- la réfection de la Grand place de Quenast et du pont pour un montant de 870.000 €

 - la réfection du Chemin du Croly pour un montant de 250.000 €

- l’asphaltage de différentes portions de voirie pour un montant de 100.000 € - - la réfection de la Rue Maréchal Ferrant pour un montant de 60.000 €

- la réfection de la Rue Maurice Lange pour un montant de 15.000 €

- la réfection du parking Rue de Sauniers pour un montant de 40.000 € (avec un subside de 20.000 €)

- la création d’un cheminement cyclable Rue Marais à Scailles pour un montant de 67.400 € (avec un subside de 33.700 €)

- du marquage routier (pistes cyclables) et de la signalisation pour un montant de 250.000 € (avec un subside de 67.225 €)

- un marché stock pour les réparations urgentes de trottoirs et voiries pour un montant de 75.000 €

- l’achat de mobilier scolaire pour les diverses implantations pour un montant de 10.000 €

- le placement d’une cuisine et l’aménagement du réfectoire de l’Ecole communale de Quenast Rue de Saintes pour un montant de 9.000 €

- le placement d’une cuisine au réfectoire de l’Ecole communale de Rebecq Montgras pour un montant de 4.000 €

- la réfection de la cour de l’Ecole communale de Quenast (Tourtelles) pour un montant de 17.000 €

- l’acquisition de matériel cinéraire pour un montant de 15.000 €

- la rénovation du monument aux morts pour un montant de 5.000 € (avec un subside de 2.500 €)

- l’achat de matériel roulant pour la Régie technique, notamment une camionnette bâchée (35.000 €), un mini-bus camionnette (35.000 €)

- l’installation de caméras de sécurité pour un montant de 40.000 € (avec un subside de 30.000 €)

- l’acquisition de chalets pour un montant de 5.000 € (avec un subside de 3.750 €)

- la restauration du mur du Petit Moulin pour un montant de 91.000 €, avec un subside de 72.800 €

- différents travaux de rénovation du Hall Omnisport (renouvellement toiture, achat de mobilier), pour un montant total de 232.500 €, avec un subside de 165.000 €

- le remplacement des châssis de la Maison de Jeunes, pour un montant de 25.000 €, avec un subside de 20.000€

- le placement de lignes de guidance tactiles dans différents bâtiments communaux (à destination des personnes malvoyantes) pour un montant de 15.000 € (avec un subside de 12.000 €)

 

Le montant total du service extraordinaire recouvrant ces investissements est estimé à 2.638.145,14 €.

Ces investissements seront financés comme suit :

- par des subsides à recevoir, qui sont de l’ordre de 504.575 €

- par emprunt, pour un montant de 1.802.894,79 €

- par un prélèvement sur le fonds de réserve (330.675,35 €)