Budget 2017

Nous présentons un budget 2017 largement à l’équilibre (montant positif de 407.520,45 €), sans diminuer le service rendu à la population ni la masse salariale, et sans augmenter la taxation.

On note une augmentation du transfert pour la nouvelle zone de secours : on passe de 389.955,02 € en 2016 à 462.431,57 € en 2016, mais l’augmentation est compensée par une intervention de la Province du Brabant. Cette donnée a été intégrée dans le présent budget (inscription d’une recette de 164.215,49 €). Les autres transferts sont en augmentation raisonnable maîtrisée : 935.517,38 € pour la zone de Police (au lieu de 921.692 € en 2016), et 1.242.280,32 € pour le CPAS (au lieu de 1.143.280,32 € en 2016).

Pour le reste, au niveau du budget ordinaire, on ne note pas de grande différence avec le budget précédent. Les projets initiés précédemment sont maintenus, voire consolidés. Rappelons qu’un travail de rigueur budgétaire a déjà effectué depuis plusieurs années, afin d’établir nos derniers budgets au plus proche de la réalité. Il y a donc de moins en moins de marges à trouver dans les dépenses de fonctionnement qui font toutefois l’objet d’une analyse régulière attentive des chefs de service. On note toutefois une diminution des frais de fonctionnement de 181.944,64 €.

Il faut également préciser qu’en ce qui concerne l’indexation des salaires, nous ne l’avons pas prévue en 2017, cette prévision sera revue si nécessaire en modification budgétaire selon les prévisions du Bureau du Plan.

Au niveau du budget extraordinaire, avec des moyens limités, nous poursuivons néanmoins notre politique de rénovation de nos voiries et de nos bâtiments, mais de manière mesurée et ciblée, sur l’ensemble du territoire communal et des infrastructures (écoles, Hall Omnisport, Grange…). Nous travaillons sur l’avenir, avec par exemple l’inscription de crédits pour l’acquisition de terrains en vue de la réalisation d’une deuxième ZIT et de la construction future d’un nouveau dépôt communal, ainsi que sur le développement durable avec la création d’une turbine sur la Senne, à hauteur des Moulins. Nous souhaitons également renforcer le stationnement, avec par exemple la création d’un parking à la Rue des Sauniers, à proximité de l’école et de la consultation ONE. Nous avons (enfin) reçu un montant de 119.154,12 e du Fonds des Calamités (relatif aux dégâts causés à l’espace public par les inondations de 2010 et 2011).

En 2017 se concrétiseront également plusieurs dossiers entamés en 2016. Les données financières n’apparaissent donc pas dans le présent budget 2017, attendu que les crédits ont été engagés en 2016, même si les travaux proprement dits se poursuivront sur le terrain en 2017. Il s’agit par exemple du grand chantier de rénovation de la Grand Place de Quenast

Quelques recettes

- Les recettes ordinaires qui nous parviennent de la Région wallonne (Fonds des Communes) représentent un montant de 2.194.433 €, calculé conformément aux directives de la circulaire budgétaire ministérielle.

- La taxe IPP représente un montant de 3.719.563,98 € et le précompte immobilier représente un montant de 2.114.103,71 €.

- Nous recevons de nombreux subsidesde la Région wallonne, pour l’engagement de personnel qualifié : un montant de 23.608 pour le poste de coordinateur de l’accueil temps libre, un montant de 80.054,86 € pour le service Plan de Cohésion Sociale, un subside de 20.000 € pour le poste de Conseiller en environnement…

Quelques dépenses

- Notre intervention aux frais imputés à la commune pour le fonctionnement de la zone de police Ouest Brabant wallon se monte à 935.517,38 €.

- La contribution communale dans la charge de fonctionnement de la zone de secours (ex service incendie) s’élève à 462.431,57 €.

- Les rémunérations du personnel d’administration communal et des mandataires politiques actuels et anciens (pensions) s’élèvent à un total de 2.323.778,33 €.

- Les dépenses liées à l’enseignement se montent à 795.025,95 €, elles couvrent notamment les frais de fonctionnement de l’enseignement ainsi que les frais de personnel liés aux accueils extra-scolaires.

- En matière de loisirs, les dépenses liées aux plaines de vacances, aux festivités, aux activités sportives et à la Bibliothèque représentent un montant de 828.559,05 €.

- L’intervention pour les fabriques d’église représente un montant total de 144.068,94 €.

- En matière sociale, la dotation annuelle au Centre Public d’Action Sociale (CPAS) est de 1.242.280,32 €.

- Les dépenses liées aux prestations et contributions dans la gestion des immondices, via l’Intercommunale du Brabant Wallon, représentent un montant total de 597.200 €.

Investissements

Le programme des réalisations et acquisitions reprend les travaux subsidiés ou non.

Entre autres :

- la réfection du Chemin du Croly pour un montant de 375.000 €

- la réfection de la Rue Sainte Renelde pour un montant de 270.000 €

- la réfection de la Rue Maurice Lange pour un montant de 100.000 €

- la réfection du parking Rue de Sauniers pour un montant de 40.000 € (avec un subside de 20.000 €)

- un marché stock pour les réparations urgentes de trottoirs et voiries pour un montant de 25.000 €

- l’achat de mobilier scolaire pour les diverses implantations pour un montant de 12.300 €

- le remplacement d’une chaudière à l’Ecole communale de Rebecq Ruelle Al Tache pour un montant de 17.000 €

- la réfection de la cour de l’Ecole communale de Rebecq (Montgras) pour un montant de 5.000 €

- la rénovation d’un monument aux morts pour un montant de 5.000 €

- l’achat de matériel roulant pour la Régie technique, notamment une remorque plateau (20.000 €)

- l’installation de caméras de sécurité pour un montant de 65.000 € (avec un subside de 45.000 €)

- l’aménagement de la Grange pour un montant de 165.000 € (avec un subside de 75.000 €)

- la création d’une turbine sur la Senne pour un montant de 50.000 €

- la réfection du pont Anne Croix, pour un montant de 25.000 €

- l’acquisition du terrain pour le futur dépôt communal, pour un montant de 50.000 €

- l’acquisition du terrain pour la ZIT (Zone d’Immersion Temporaire), pour un montant de 20.000 €

- l’achat de tatamis pour le Hall Omnisports, pour un montant de 5.000 €

- l’achat de matériel informatique pour la création d’un EPN (Espace Public Numérique), pour un montant de 8.000 € entièrement subsidiés

 

Le montant total du service extraordinaire recouvrant ces investissements est estimé à 1.603.545,14 €.

Ces investissements seront financés comme suit :

- par des subsides à recevoir, qui sont de l’ordre de 148.000 €

- par emprunt, pour un montant de 752.906 €

- par un prélèvement sur le fonds de réserve (702.639,14 €)