Budget 2009

Les taxes n’augmentent pas

Le budget 2009 a été voté par le Conseil communal du 16 décembre. Un travail de compression des dépenses a été réalisé, afin d’ajuster le plus possible les chiffres avec la réalité, en évitant le gaspillage.

Ce budget démontre deux axes essentiels de la politique qui sera menée en 2009 :

  •  la volonté de faire appel à tous les subventionnements possibles et le travail de recherche de subsides et de préparation des dossiers dans cet objectif
  • la volonté de prendre en compte l’ampleur de la tâche demandée désormais aux communes : le Conseil communal, en parallèle à la rigueur exigée, mettra les moyens nécessaires afin de procéder à l’engagement de personnel d’encadrement, et remplir le cadre du personnel.

On constate que le mali à l’ordinaire s’explique par deux points : l’augmentation des dépenses de personnel (+300.000 €) et l’augmentation de la dotation au CPAS (+ 220.000 €), elle-même due partiellement à l’augmentation des dépenses en matière de personnel.

 Quelques recettes

  •  Les recettes qui nous parviennent de la Région wallonne (Fonds des communes) représentent un montant de 1.563.764, 92 €
  • Les recettes liées à l’enrôlement des taxes communales et des transferts provenant de l’Etat Fédéral représentent un montant total de 5.768.032 ,28 €. Il est à remarquer que les deux principales taxes que sont la taxe additionnelle à l’IPP et la taxe communale additionnelle au précompte immobilier sont inchangées par rapport à l’exercice antérieur.

Quelques dépenses

  •  Le montant total des rémunérations du personnel d’administration communal et des mandataires politiques actuels et anciens (pensions). s’élève à 1.803.349,27 €. L’augmentation significative de ce poste s’explique par une volonté de renforcer le personnel communal, en remplissant le cadre et en engageant notamment du personnel d’encadrement
  •  L’intervention pour le fonctionnement de la zone de police est de 700.000 €.
  •  La contribution communale dans la charge de fonctionnement du service incendie (Tubize) se monte à 225.500 € et l’intervention de Rebecq dans le centre 100 se monte à 4.805 €, ce qui représente une augmentation de 20.000 € par rapport à 2008.
  •  Les dépenses totales pour le fonctionnement de l’enseignement ainsi que les frais de personnel liés aux accueils extrascolaires se montent à 539.632 €.
  •  Les dépenses liées aux plaines de vacances, festivités, activités sportives et Bibliothèque sont stables (560.616,95 €). Il est prévu un montant de 17.500 € pour le jumelage avec Monghidoro (Rebecq accueillera en effet Monghidoro en septembre 2009), cette activité devrait être subsidiée par l’Europe à raison de 15.000 €. Les montants alloués aux différentes associations et aux clubs sportifs ont été revus à la hausse, afin de permettre des octrois à un plus grand nombre de clubs et d’associations.
  •  L’intervention pour les fabriques d’église représente un montant total de 148.916,31 €.
  •  La dotation annuelle au Centre Public d’Action Sociale représente un montant de 1.050.250 € contre 830.000 € en 2008 (le CPAS avait injecté les deux années précédentes son fond de réserve afin de demander moins d’intervention communale)
  •  Le coût de collecte et d’incinération des immondices représente un montant total estimé à 412.021,47 € (en sachant qu’en matière de déchets il faut fonctionner en termes de coût vérité, ce qui signifie que l’habitant rebecquois paie le coût réel de traitement des déchets).

Investissements prévus en 2009

Entre autres :

  • l’égouttage de la Chaussée de la Genette, de la Rue Haute Franchise, du Marais à la Bouloire pour un montant total de 1.515.085 €
  • la finalisation des projets mis en place suite aux réunions de concertation avec les riverains :
    • des aménagements de sécurité à Rognon pour un montant total de 81.500 € (création d’un pré ravel le long de la voie de chemin de fer et d’un cheminement piétons au Chemin du Blocu)
    • des aménagements Planche Quévit et Rue Parmentier pour un montant total de 57.500 €
    • des aménagements de la Place de Wisbecq pour un montant de 5.000 €
    • des aménagements à la Cité des Carrières pour un montant de 45.000 €
  • l’escalier et le muret avenue Floréal pour un montant de 45.000 €
  • l’aménagement du rond point Zaman/Urban pour un montant de 7.500 €
  • le Plan Air Climat pour un montant de 61.000 €
  • la rénovation de la Grand Place pour un montant de 150.000 €
  • l’achat d’une camion brosse et des triporteurs pour un montant total de 178.525 €
  • les aménagements du Centre culturel pour un montant de 100.000 €
  • les études énergétiques des bâtiments pour un montant de 24.000 €
  • l’achat de 2 radars préventifs pour un montant de 10.000 €
  • l’achat et la construction de caveaux pour un montant de 30.000 €
  • des travaux à l’école de Germinal (remplacement des châssis) pour un montant de 80.000 €
  • des aménagements au Hall de Sports (pour régler le problème de chauffage) pour un montant de 50.000 €

FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS

Le montant total du service extraordinaire recouvrant ces investissements est estimé à 3.981.510 €.

Ces investissements seront financés comme suit :

  • par des emprunts s’élevant à 981.905 €
  • par des subsides à recevoir, qui sont de l’ordre de 2.002.745 €
  • par un prélèvement sur le fonds de réserve (996.860 €)

En ce qui concerne les investissements, la volonté est de rester modestes, et surtout de ne pas augmenter trop la charge d’emprunt. La Conseil communal a préféré utiliser le fonds de réserve pour couvrir partiellement les investissements, et solliciter les aides extérieures sous forme de subventionnement. 50 % des investissements projetés seront subsidiés, 25 % seront réalisés grâce au fonds de réserve, et seuls 25 % nécessiteront un emprunt.