Budget 2010

Le budget 2010 a été voté par le Conseil communal du 17 décembre. C’est un budget très ambitieux qui montre trois tendances fortes :

1/ Un programme conséquent de travaux publics, afin d’assainir notre patrimoine et d’embellir les espaces publics et le cadre de vie

Les travaux projetés à l’extraordinaire représentent un programme ambitieux mais nécessaire, afin de valoriser le cadre de vie dans notre commune et surtout d’assainir au maximum les espaces publics, les bâtiments publics, bref tout notre patrimoine à l’abandon ou en très mauvais état. Cela permettra de relancer une dynamique constructive. Nous pensons qu’une société en crise a besoin de projets, de réalisations concrètes, d’oser plutôt que de se refermer sur elle-même en attendant des jours meilleurs. C’est le rôle des services publics de véhiculer ce message et d’être le vecteur d’une relance et d’une redynamisation

Nous sommes heureux d’avoir pu une fois encore préserver la population en n’augmentant pas les taxes, malgré les charges toujours plus nombreuses qui pèsent sur les communes et notre volonté de réaliser des investissements et de continuer à mettre en œuvre les projets souhaités par la population. Comme les années précédentes, nous allons faire appel à tous les subventionnements possibles et continuer le travail de recherche de subsides et de préparation des dossiers afférents.

Il est évident que les décisions prises par le Conseil Communal en matière d’engagements afin de renforcer les équipes et de disposer enfin de personnel d’encadrement se répercutent sur le budget (puisqu’en 2010 on tournera avec un cadre complet) mais cette dépense est nécessaire pour permettre à l’administration de remplir l’ensemble des tâches demandées désormais aux communes.

En ce qui concerne les investissements, notre volonté est de rester modestes malgré l’ambitieux programme de travaux, et de ne pas augmenter la charge d’emprunt plus que nécessaire. Nous préférons utiliser le fonds de réserve pour couvrir les investissements mineurs, et solliciter les aides extérieures sous forme de subventionnement. 37% des investissements projetés seront subsidiés, 13% seront réalisés grâce au fonds de réserve, et seuls 50 % d’entre eux demanderont un emprunt.

2/ Un investissement important dans les matières sociale

La dotation au C.P.A.S. reste importante (il faut se rappeler que le C.P.A.S. avait précédemment intégré son fonds de réserve, de manière à ne pas exploser l’intervention communale) mais les besoins en matière sociale sont actuellement criants et la Commune se doit de répondre à cette nécessité par le biais de l’organisme social dédicacé à cette tâche sur notre commune, en lui permettant de continuer à bénéficier du personnel nécessaire pour mener à bien ses missions.

3/ Des investissements en matière de prévention

La prévention sera d’actualité, avec la création du service Plan de Cohésion Sociale, qui visera à des missions de prévention, de proximité mais surtout de liens au sein des quartiers entre les différentes populations.

Quelques recettes

  • Les recettes qui nous parviennent de la Région wallonne (Fonds des communes) représentent un montant de 1.563.764, 92 €
  • Les recettes liées à l’enrôlement des taxes communales et des transferts provenant de l’Etat Fédéral représentent un montant total de 6.043.000,92 €. Il est à remarquer que les deux principales taxes que sont la taxe additionnelle à l’IPP et la taxe communale additionnelle au précompte immobilier sont inchangées par rapport à l’exercice antérieur.  

Quelques dépenses

  • Le montant total des rémunérations du personnel d’administration communal et des mandataires politiques actuels et anciens (pensions). s’élève à 2.020.453,76 €. L’augmentation de ce poste s’explique par les récents engagements de personnel d’encadrement.
  • L’intervention pour le fonctionnement de la zone de police est de 698.717,99 €.
  • La contribution communale dans la charge de fonctionnement du service incendie (Tubize) se monte à 225.000 € et l’intervention de Rebecq dans le centre 100 se monte à 5.000 €.
  • Les dépenses totales pour le fonctionnement de l’enseignement ainsi que les frais de personnel liés aux accueils extrascolaires se montent à 373.455,27 €.
  • Les dépenses liées aux plaines de vacances, festivités, activités sportives et Bibliothèque sont stables (570.375,14 €). Les montants alloués aux différentes associations et aux clubs sportifs ont été revus à la hausse, afin de permettre des octrois à un plus grand nombre de clubs et d’associations.
  • L’intervention pour les fabriques d’église représente un montant total de 158.740,37 €.
  • La dotation annuelle au Centre Public d’Action Sociale représente un montant de 1.050.250 €.
  • Le coût de collecte et d’incinération des immondices représente un montant total estimé à 456.435,84 €. (en sachant qu’en matière de déchets il faut fonctionner en termes de coût vérité, ce qui signifie que l’habitant rebecquois paie le coût réel de traitement des déchets).

Investissements prévus en 2010

Entre autres :

 

Subside à recevoir

Fonds de réserve

Emprunt

l’égouttage de la Chaussée de la Genette, de la Rue Haute Franchise, du Marais à la Bouloire    

791.705 €

 

756.718 €

l’aménagement des Anciens Hospices   

 

 

350.000 €

la finalisation des projets mis en place suite aux réunions de concertation avec les riverains :

- la poursuite des aménagements de sécurité à Rognon    

- la poursuite des aménagements de la Place de Wisbecq    

- des aménagements et travaux d’assainissement à la Cité des Carrières    

- des aménagements au Clos du Jardinier    

 

 

 

 

 

 

 

 

10.000 €

 

9.000 €

 

44.500 €

 

18.000 €

 

le projet « Dégâts d’hiver », réfection de la voirie Chemin du Gibet   

55.000 €

40.000 €

 

l’extension de l’éclairage public au quartier Petit Bruxelles, Place de Wisbecq et Rue du Pont (Plan Air Climat)  

48.000 €

13.000 €

 

la rénovation de la Grand Place et de ses abords (inclus Rue Parmentier et carrefour Cure)    

150.000 €

25.000 €

550.000 €

des travaux d’économie d’énergie comprenant le remplacement des châssis à l’école de Germinal et le projet UREBA au Hall omnisports    

79.125 €

26.375 €

 

l’achat d’une petite grue et d’un élévateur    

 

80.000 €

 

l’achat de 2 radars préventifs     

 

10.000 €

 

l’assainissement et l’aménagement de l’Ancienne Gare de Rebecq   

65.000 €

 

 

la réparation des berges de la Senne    

 

 

250.000 €

les honoraires relatifs au schéma de structure    

 

 

100.000 €

la construction d’un terrain de foot synthétique

595.000 €

 

105.000 €

construction de 3 espaces multisports

335.750 €

59.250 €

 

  

Le montant total du service extraordinaire recouvrant ces investissements est estimé à 5.400.623 €.

Ces investissements seront financés comme suit :

  • par des emprunts s’élevant à 2.461.718 €
  • par des subsides à recevoir, qui sont de l’ordre de 2.054.580 €
  • par un prélèvement sur le fonds de réserve (884.325 )

 (Ces deux derniers choix permettant de limiter la charge de la dette pour l’avenir)