Budget 2013

Budget 2013 - Un budget de transition

 

L’année 2012 ayant été une année électorale, le nouveau Collège et le nouveau Conseil communal mis en place en décembre 2012 seulement ont souhaité produire un budget 2013 de transition, afin de ne pas pénaliser les projets en cours tout en se laissant le temps à la nouvelle majorité en place de s’approprier plus avant la situation financière de la commune, de manière à temporiser avant d’éventuels choix budgétaires plus affirmés.

 

Le travail réalisé en amont par les services administratifs afin d’étudier avec précision chaque article de manière à coller au plus près à la réalité porte ses fruits. Chaque article budgétaire, piloté par un agent, sous la direction d’un chef de bureau, est suivi et adapté tout au long de l’année selon l’évolution des dossiers. Cela permet de réaliser des économies conséquentes et de maîtriser l’explosion des coûts, notamment en termes de fonctionnement et de dépenses de personnel. Cette maîtrise des coûts de fonctionnement et une vision toujours plus affûtée des coûts de personnel permettent de présenter un budget qui, bien que difficile, reste largement en-deça du tiers du boni cumulé.

 

Un réel effort a été réalisé afin que ce budget initial reflète au plus près ce que sera le futur compte, et ce malgré l’installation des nouvelles instances communales en toute fin d’année. Cette démarche demande du temps et un investissement considérable des agents mais nous pensons qu’une bonne gestion réclame cet engagement et cette connaissance pointue de chacun des crédits.

 

Nous souhaitons mettre en œuvre une gestion financière rigoureuse et cela nécessite un changement des fonctionnements historiques des administrations, souvent plus enclines à garder des marges de sécurité. L’étude de chaque article budgétaire permet aux agents d’affiner leur méthode de travail et d’assurer un meilleur suivi de leurs budgets tout en collant aux réalités de terrain.

 

Au niveau de l’extraordinaire, le budget 2013 est un budget raisonnable, qui continue à mettre en œuvre des travaux visant à offrir aux citoyens des infrastructures publiques de qualité. Une attention particulière a été portée aux problèmes d’inondations que connaît la commune, avec la réfection des ponts suite aux inondations par débordement et le placement de fascines pour lutter contre les inondations par coulées de boue. Peu à peu, nous dotons la régie technique d’outils appropriés à ses tâches variées. De grands dossiers comme la réaffectation de la Chapelle des Anciens Hospices ou la rénovation de la Grand Place de Quenast débuteront en 2013. Nous allons faire appel à tous les subventionnements possibles et continuer le travail de recherche de subsides et de préparation des dossiers afférents.

 

 

Quelques recettes

- Les recettes qui nous parviennent de la Région wallonne (Fonds des communes) représentent un montant de 1.963.465,22 €,

- La taxe IPP représente un montant de 3.256.946,50 € et le précompte immobilier représente un montant de 1.879.176,43 €.

Il est à remarquer que les deux principales taxes que sont la taxe additionnelle à l’IPP et la taxe communale additionnelle au précompte immobilier sont inchangées par rapport à l’exercice antérieur.

-La Commune reçoit de nombreux subsides pour des emplois qualifiés : 20.000 € pour le poste de conseiller en environnement, 65.738,43 € pour le Service Plan de Cohésion Sociale, 22.798 € pour le poste de coordinateur extrascolaire, 190.146,06 € pour des emplois dans le service technique

 

Quelques dépenses

- Le montant total des rémunérations du personnel d’administration et des mandataires politiques actuels et anciens (pensions) s’élève à 1.977.737,83 €.

- L’intervention pour le fonctionnement de la zone de police est de 835.417,57 €.

- La contribution communale dans la charge de fonctionnement du service incendie (Tubize) se monte à 250.000  € et l’intervention de Rebecq dans le centre 100 se monte à 5.000 €.

- Les dépenses totales pour le fonctionnement de l’enseignement ainsi que les frais de personnel liés aux accueils extrascolaires se montent à 592.610,05 €

- L’intervention pour les fabriques d’église représente un montant total de 138.817,95 €.

- La dotation annuelle au Centre Public d’Action Sociale représente un montant de 1.279.658,06 €.

- Le coût de collecte et d’incinération des immondices représente un montant total estimé à 481.169,02 € (en sachant qu’en matière de déchets il faut fonctionner en termes de coût vérité, ce qui signifie que l’habitant rebecquois paie le coût réel de traitement des déchets).

 

Investissements prévus en 2013

Entre autres :

- des travaux de réfection des ponts suite aux dégâts causés par les inondations pour un montant de 150.000 € (avec un subside de 119.154,12 €) et la création de fascines pour lutter contre les coulées de boue pour un montant de 40.000 €

- des travaux d’asphaltage de différentes rues pour un montant de 100.000 €

- des travaux d’asphaltage de la Route industrielle pour un montant de 157.684 € (avec un subside de 80.090 €)

- l’aménagement d’un rond-point au carrefour Rue de Rebecq/Route Industrielle pour un montant de 45.000 €

- des travaux de rénovation des voiries Rue Trieu du Bois, Avenue Marie Dusart, Rue Parmentier pour un montant de 350.000 € avec un subside de 137.687 €

- l’achat de tonnelles et matériel pour les festivités et fêtes associatives pour un montant de 26.000 €

- l’achat de chaises empilables pour la Salle de l’Ancienne Gare pour un montant de 2.000 €

- l’achat de jeux pour la plaine de jeux du Fair-play à Quenast pour un montant de 10.000 €

- le remplacement des châssis à l’école communale de la Ruelle al Tache pour un montant de 17.500 €

- l’achat de mobilier scolaire pour les diverses implantations pour un montant de 12.500 € et l’achat de matériel audiovisuel et informatique pour les écoles pour un montant de 3.000 €

- le gunitage du pont du Petit Train du Bonheur pour un montant de 10.000 €

- l’achat de bancs pour le projet du Conseil communal des aînés pour un montant de 12.811 €

- la réfection des trottoirs Avenue des Cayoteux et Avenue des Rokètes pour un montant de 180.000 € (avec un subside de 133.952 €)

- les investissements nécessaires au bon fonctionnement de la régie technique et suite aux récents vols commis :

  • l’achat d’un camion porte-containers pour un montant de 167.500 €
  • l’achat d’une camionnette pick-up pour un montant de 30.000 €
  • l’achat d’une tondeuse pour un montant de 30.000 €
  • l’achat d’une machine pour marquage routier pour un montant de 5.000 €

- l’étude en vue de la rénovation de la Grand Place de Quenast pour un montant de 25.000 €

- l’étude en vue de la réaffectation de la Chapelle des Anciens Hospices, pour un montant de  224.000 € (avec un subside de 98.000 €) en collaboration avec l’IPW

- l’aménagement d’un parking à la Rue de la Gendarmerie pour un montant de 90.000 €

- la fin du chantier des Anciens Hospices pour un montant de 200.000 € (comprenant des crédits de travaux reportés et des aménagements divers : mobilier, fléchage…)

 

Le montant total du service extraordinaire recouvrant ces investissements est estimé à 2.402.829,30 €.

 

Ces investissements seront financés comme suit :

- par des subsides à recevoir, qui sont de l’ordre de 568.883,12 €

- par un prélèvement sur le fonds de réserve (1.821.135,18 )