Compte-rendu du 25/04/2012

Le Bourgmestre présente des points d’actualité sur les sujets suivants :

  • obtention du label Handicity ;
  • résultats du Télévie et remerciements ;
  • travaux de la Grand-Place ;
  • chantier de la Genette ;
  • radar préventif à la route de Quenast.

* Le Conseil prend acte de la démission de M. Marchetti du groupe politique Action Communale et à l’unanimité remplace celui-ci dans ses mandats dérivés :

  • par D. Legasse à l’A.G. d’IGRETEC
  • par G. Ghisu à l’A.G de SportissimO
  • par N. Poelaert à l’A.G. et au C.A. des Habitations Sociales du Roman Païs
  • par J.-L. Wouters au Comité d’attribution des logements sociaux
  • par G. Ghisu à la Maison du Tourisme de Nivelles

* A l’unanimité, le Conseil remplace S. Masy dans ses mandats dérivés :

  • par L. Crauwels à l’A.G. de l’I.S.B.W.
  • par J.-P. Denimal à la Commission Communale de l’Accueil
  • par C. Faut, au Centre culturel
  • par H. Meersschaut au Comité de concertation Commune/CPAS
  • par L. Crauwels à la COPALOC
  • par F. Stella à la Commission Climat
  • par P. Venturelli au Comité d’accompagnement du Chenil et à la CCATM

* A l’unanimité, le Conseil approuve le formulaire d’introduction à la Région wallonne d’un dossier visant à la réfection de la Route industrielle dans le cadre du droit de tirage.

* Par 13 OUI et 5 abstentions, le Conseil émet un avis favorable sur le compte 2011 de la fabrique d’église St Fiacre.

* A l’unanimité, le Conseil approuve le plan quinquennal de développement de la lecture du réseau des bibliothèques de Tubize-Rebecq ainsi que le formulaire à introduire en vue de la reconnaissance du réseau des bibliothèques communales de Tubize et Rebecq, la convention de partenariat pour la gestion du réseau des bibliothèques de Tubize/Rebecq et le nouveau règlement dudit réseau.

* A l’unanimité, le Conseil approuve les marchés suivants et les montants estimés :

  • Acquisition d’une nouvelle chaudière pour le dépôt (5.000 € HTVA)
  • Electroménager pour salles (1.400 € HTVA)
  • Moulins, certificat de patrimoine, désignation d’un auteur de projet (12.000 € HTVA)

* Le Conseil prend connaissance de la situation administrative, du compte et du bilan de l’asbl Centre culturel de Rebecq pour 2011 ainsi que du budget pour 2012.

* A l’unanimité, le Conseil approuve les conventions de coopération avec l’intercommunale Sedifin (achat groupé dans le cadre de la fourniture de l’électricité et du gaz, pour la période allant du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2015)

Questions d’actualité :

 B. Vanderbeurght évoque le courrier de la Communauté française annonçant la suspension des démarches administratives dans le cadre du projet de réhabilitation de la chapelle des anciens hospices. Il demande quel est l’impact financier de ce retrait et si le projet s’en trouve menacé. Le Bourgmestre D. Legasse rappelle que la Communauté française suit le dossier pas à pas depuis le début. L’intervention projetée s’élevait à 194.000€ sur un total estimé à 1.500.000€ pour le projet retenu, à savoir l’implantation de la bibliothèque. La Région wallonne devrait intervenir pour un montant de l’ordre de 900.000€. Il restait donc un solde de 350.000€ pour la commune. Celui-ci sera influencé en fonction de la décision qui sera prise par la Communauté française à l’issue de la période  de suspension annoncée (d’une durée de 2 ans). Une autre piste de financement est actuellement également suivie : un appel a été lancé auprès de Prométhéa, en vue d’un mécénat.


 B. Vanderbeurght signale un important dépôt de déchets verts à proximité du troisième terrain de football. Le Bourgmestre D. Legasse répond que le nécessaire sera fait et rappelle la possibilité de signaler ce genre de faits auprès du service accueil de la commune.


 C. Mahy demande ce qu’il en est de l’arrêt des travaux pour la construction de la piscine (projet SportissimO). Le Bourgmestre D. Legasse répond que le C.A. de l’intercommunale se réunit sur le sujet ce vendredi. Il peut d’ores et déjà annoncer que la décision a été prise de continuer les travaux après avoir fait réaliser des études complémentaires en matière de stabilité du sol. Cette mission a débuté il y a 6 semaines et on attend actuellement les conclusions.


 J.-L. Wouters intervient concernant le Concerto à 5€. Il rappelle que l’on attend de 5.000 à 10.000 personnes pour cet événement. Il demande ce qu’il en est, en termes de sécurité, au regard de la fissure présente sur le site suite au glissement de terrain consécutif aux travaux de construction de la piscine. Le Bourgmestre D. Legasse répond que 4 réunions de sécurité ont été organisées avec des représentants de la police, des pompiers et de la Croix rouge. Une étude en stabilité a été commandée. Il signale que la scène ne sera pas placée sur l’ovoïde central mais bien sur une zone spécialement aménagée à cet effet, à l’entrée du site. C. Mahy intervient concernant cet empierrement. Le Bourgmestre répond qu’il sera envisagé, moyennant les autorisations nécessaires, de réaménager cette zone pour créer une terrasse. C. Mahy évoquant le coût de l’événement, le Bourgmestre répond que le coût est estimé à 130.000€ dont 90.000€ sont pris en charge par des subsides (sponsors). Vu les questions soulevées, il annonce que le bilan de l’activité sera soumis au conseil communal.


 J.-L. Wouters signale qu’il a été interpellé par des riverains du chemin Planche Quévit concernant le placement de poteaux de sécurité. Ces riverains considèrent que ces aménagements ne répondent pas à leur demande (demande d’asphaltage de la zone en dolomie) et que cela rend le trafic (accru suite aux travaux de la Grand-Place) plus difficile et empêche le stationnement. Le Bourgmestre D. Legasse répond que cet aménagement est une réponse à une demande faite en début de législature visant à créer une zone de croisement. Un aménagement à moindre coût (dolomie) a été réalisé après concertation avec les riverains. Le dispositif semblait convenir jusqu’il y a peu. Une nouvelle demande est parvenue il y a quelques mois pour sécuriser le cheminement piéton vu le trafic. Une nouvelle réunion a été organisée durant laquelle les problèmes de poussières ont également été soulevés. La solution retenue a été de placer des piquets en conservant 2 ou 3 zones de croisement (pour répondre à la demande initiale) et en conservant quelques zones de stationnement. Le Bourgmestre signale qu’il ne voit aucun inconvénient à ce que des aménagements ponctuels soient réalisés pour favoriser le stationnement, sans dénaturer l’aménagement réalisé. Les riverains sont invités à rentrer leurs demandes précises à la commune.


 J.-L. Wouters demande quel moyen de pression peut être mis en œuvre pour solutionner le problème du mauvais état de l’accès à l’E429 en direction de Bruxelles. Le Bourgmestre D. Legasse répond que suite au dernier courrier en date, après avoir reçu une réponse du Ministre compétent, il a eu une conversation téléphonique avec le nouveau responsable du district autoroutier à qui il a signalé qu’il prendrait un arrêté interdisant l’accès à l’autoroute si la situation n’était pas réglée après le 1er mai.