Patrimoine

La Grand Place et ses alentours

Autour de la Grand-Place de Rebecq s’alignent de nombreuses maisons aux façades classées. L'Ancienne Maison Communale est située sur le haut de la place, à gauche de l'église. Elle a été construite en 1816. C'est dans le parc de la Maison Communale qu'a été érigé, en 1938, le Monument à la mémoire d'Ernest et Alfred Solvay, nés dans une famille bourgeoise de Rebecq au début du 19ème siècle créateurs du fameux « procédé Solvay » et de l'industrie de la soude à l’ammoniaque.
La Maison natale des frères Solvay est classée. Elle est située non loin de la Grand-Place, au numéro 8 de la rue des Sauniers. Le nom de "Sauniers" évoque la profession des parents Solvay qui étaient marchands de sel.

L’Eglise Saint-Géry

Sur la Grand Place de Rebecq, à deux pas de l'ancienne Maison Communale, se dresse l’église néo-romane Saint-Géry, dont la tour culmine à 52 m (partie supérieure de la flèche)..
Elle a été édifiée de 1865 à 1868 sous la direction de l'architecte provincial Émile Coulon car l'ancien bâtiment religieux datant du 16ème siècle et situé au centre de la place n'était plus assez large pour accueillir tous les fidèles. À l'intérieur, la rénovation totale des peintures des murs et des colonnes redonne au bâtiment, par ces lignes, dessins et teintes originales, son aspect du 19ème siècle. Au plafond, on peut admirer les fresques du peintre Charles-Henri Stiennon illustrant l'apocalypse. Une statue de Saint-Géry - invoqué contre la fièvre aphteuse – en granit (1567), un autel en marbre blanc (1601) et des fonts baptismaux (1599) complètent ce patrimoine.

Les moulins d'Arenberg

Les chutes de la Senne, au centre de Rebecq, ont été exploitées depuis le Moyen-Age pour la mouture des céréales.
L'ensemble architectural des moulins, composé du grand moulin et du petit moulin, a été racheté en 1973 par la commune pour sauver ces monuments d'archéologie industrielle et en faire un ensemble muséal.

Le Grand Moulin

Situé sur la rive gauche de la rivière, le grand moulin avec deux roues hydrauliques était déjà exploité dans la première moitié du 15ème siècle par des meuniers désignés par les propriétaires des lieux, les seigneurs d'Enghien, dont dépendait Rebecq. Depuis 1607-1608, il a appartenu aux ducs d’Arenberg. Au 19ème siècle,ces derniers ont vendu le moulin à la famille Minne, originaire d’Autriche,  qui a agrandi les bâtiments pour les transformer en fabrique de bas de soie. La haute cheminée de celle-ci se profile encore dans le cadre des chutes de la Senne. Le moulin a servi ensuite d'entrepôt à grain et on y a fait aussi le broyage des aliments pour bétail. Il est resté en activité jusqu'en 1964.
Le grand moulin comprend aujourd'hui la salle des machines - impressionnante machinerie qui est actionnée par une roue à aubes d’un diamètre de 7,50 m, le musée du porphyre - qui témoigne du passé et du présent industriel de toute une région - ainsi que trois étages accueillant, tout au long de l’année, des expositions et autres manifestations culturelles. Il abrite aussi la bibliothèque communale et le syndicat d'initiative de Rebecq.

Le Petit Moulin

Construit au 18ème siècle, le petit moulin, actionné par la Senne, possédait à l'origine une roue extérieure en bois. Celle-ci fut remplacée en 1910 par une turbine provenant du moulin de Quenast, incendié. L'installation est dotée de quatre paires de meules et d'un blutoir. Grâce à la passion de quelques-uns, dont un professeur en boulangerie, les meules du petit moulin fonctionnent à nouveau. De plus, une forge ancienne peut être visitée au même endroit. Dans le petit moulin, on peut assister à des démonstrations de meunerie ancienne. Son impressionnante machinerie, actionnée par la Senne et toujours en activité, est aménagée de manière à montrer les étapes de transformation du grain en farine. Les annexes du Petit Moulin comprennent d’anciennes écuries rénovées, dans des bâtiments du 19ème siècle. Un de ces bâtiments annexes abrite depuis peu la Maison de la Bière. Il est possible d'y découvrir les mystères de la fabrication de ce fameux breuvage et, suivant ses goûts, de s'imprégner des saveurs des bières locales.

Les Hospices

Ces bâtiments sont situés en bordure de Senne, en face des Moulins d'Arenberg. Fondés entre 1290 et 1308 par Marie de Rethel, Dame d'Enghien, veuve de Walter 1er Seigneur d'Enghien, ils comportent des constructions du 16ème siècle, un mobilier remarquable ainsi qu’une chapelle en gothique tertiaire de toute beauté.
La chapelle a été, pendant longtemps, le but d'un pèlerinage à Saint-Erasme pour la guérison des affections intestinales. Malheureusement, une grande partie des bâtiments du site des anciens Hospices a été détruite par un incendie en 2003. Le site a été inscrit sur la liste de sauvegarde du patrimoine wallon depuis avril 2006 et une association citoyenne s’est créée pour défendre le site : les Amis de l’Hospice.

Depuis le 30 septembre 2013, le site, entièrement rénové, accueille la nouvelle maison communale ainsi que les services administratifs de la Commune et du CPAS, grâce au soutien du Financement alternatif de la Région Wallonne.