Histoire

Rebecq, un morceau de campagne brabançonne riche d'un long passé...

Le village de Rebecq entre en effet dans l'histoire au début du IXe siècle, plus précisément le 9 juillet 877, date figurant sur un diplôme signé de la main de Charles le Chauve.
Toutefois, les personnages incontournables de l'histoire de ce village sont sans conteste les seigneurs de Trazegnies ainsi que ceux d'Enghien qui y ont tenu leur cour féodale au XIe siècle. Pendant longtemps, la Principauté de Rebecq demeure ainsi parmi les possessions brabançonnes des seigneurs d’Enghien.

Moulin - RebecqA partir du XVIIe siècle, c'est la famille d'Arenberg qui fait l'acquisition de la Principauté de Rebecq, y compris les moulins, fierté de l'entité.
En 1824, la commune de Rognon fusionne avec Rebecq, plus grande, plus peuplée et plus riche dans laquelle Rognon était pour ainsi dire enclavée. Rebecq prend dès lors l’appellation de Rebecq-Rognon.

Au XIXe siècle, la famille Solvay marque de son empreinte l'histoire du village, grâce notamment à Ernest Solvay, créateur d'un procédé à l'ammoniac qui permet la fabrication industrielle du carbonate de sodium, méthode connue depuis lors sous le nom de procédé Solvay. Avec son frère Alfred, Ernest Solvay va ainsi jeter les bases de ce qui allait devenir un empire de la chimie industrielle, la société Solvay. La maison natale des frères Solvay existe toujours à Rebecq.

Plus tard, en 1977, la fusion des communes donne naissance à l'entité de Rebecq, qui englobe les villages de Quenast, Bierghes, Rebecq-Rognon, ainsi qu’une partie de Saintes